Histoire de Masha Keja

Coqelysees.com vous présente :

masha-keja-logo  L'univers du Made in France sur coqelysées.com

L'Esprit MASHA KEJA 

La maison MASHA KEJA impose sa vision d’une maroquinerie qui revendique les codes du style parisien, le savoir-faire unique et ancien d’un artisanat français conjugué à la modernité de lignes pures et sobres. La créatrice, Masha Keja, riche de 15 ans d’expérience en tant que directrice de collection auprès des marques les plus prestigieuses comme Lancel et Christian Lacroix, crée sa propre marque éponyme à Paris en 2009. Ce designer solaire, passionné et cosmopolite d’origine russe choisit Paris comme ville de cœur, la ville Lumière dont la culture et l’histoire rayonnent à l’international.

A travers ses créations, Masha nous donne sa perception de Paris, de son style et de ses couleurs. Nous trouvons dans ses collections les subtiles teintes beige-ivoires ou grises, mariées avec le noir, rappelant les immeubles Haussmanniens avec leurs balcons ciselés, ainsi qu’une somptueuse gamme de rouges profonds, toujours avec une touche de noir, comme un clin d’œil à l’ambiance des cabarets parisiens… Nous découvrons aussi des tissus moirés, en hommage au XVIIIe siècle, délicatement ornés de broderies cannetilles réalisées à la main.

La créatrice accorde une très grande importance au choix des cuirs, à leurs finitions et à leurs durées de vie. C’est donc tout naturellement dans les tanneries et mégisseries les plus réputées de France et d’Italie que les peausseries sont acquises. Chaque modèle de sacs ou de petites maroquineries est étudié avec la plus grande attention pour accompagner son propriétaire de la façon la plus élégante, la plus pratique et la plus durable.

La Créatrice, MASHA KEJA 

Une touche de couture pour un produit urbain, la beauté qui nous met à l’aise, qui nous embellit et nous enchante à tous moments au quotidien – c’est ainsi que l’on pourrait décrire les produits de la marque MASHA KEJA.

Les racines de la créatrice se trouvent en Russie. Il n’est donc pas étonnant que son travail d’aujourd’hui soit une symbiose de l’héritage du passé culturel de son pays d’origine et d’un savoir-faire français. Lancel, Christian Lacroix, Minority… après 15 ans de travail en tant que styliste ou conseil pour différentes marques françaises, en 2009 Masha Keja lance ses collections éponymes Hommes et Femmes.

Issue d’une lignée de femmes peintres et créatrices de leurs propres robes de soirée, elle grandit entre les étoffes et les pinceaux, dans une famille d'ingénieurs, et dessine dès l’enfance, ce qui l’amène tout naturellement aux Beaux Arts de Paris… Mais c’est au travers de la maroquinerie qu’elle décide d’exprimer son amour du design, des formes, des couleurs et de la matière. Paris lui inspire des créations pour femmes et hommes décomplexés, urbains et nomades, en quête d’un raffinement subtil et d’une perfection de qualité.

La cannetille 

A travers ses collections, MASHA KEJA revisite une technique du XVIème siècle : la cannetille, cette broderie de fils de métal, entièrement réalisée à la main dans l’un des rares ateliers français qui perpétue ce savoir-faire. Pour créer le motif désiré le brodeur utilise un fil métallique serré comme un très fin ressort. Le fil-ressort est découpé en petites parcelles qui à leur tour seront placées avec un fil et une aiguille, une par une, comme de minuscules perles. Cette technique rare demande un grand savoir-faire, beaucoup d’expérience et beaucoup de patience. Pour la réalisation d’un dessin il faut compter approximativement une journée de travail.

Il n’est pas étonnant que cette technique somptueuse et très coûteuse fût destinée aux rois et à leurs cours. C’est ainsi que la cannetille recouvre généreusement les plus beaux habits des Maharadjas en Inde, les coiffes royales Danoises, les costumes des Maréchaux de l’armée Napoléonienne (magnifiquement représentés dans le Musée de l’Armée à Paris),… La puissance et la gloire appartenaient alors au monde masculin, et c’est donc sur des costumes d’hommes que nous trouvons les plus étonnants ouvrages réalisés dans la technique cannetille. Le souhait de la créatrice était d’opérer une rupture, et d’apporter la beauté de ce savoir-faire dans le monde des femmes. C’est ainsi qu’elle choisit le sac à main, un objet du quotidien, comme moyen d’expression permettant de porter sur soi de véritables œuvres d’art.

La technique de la cannetille, très prisée à l’époque de l’Empire, marie force et délicatesse, à l’image du logo/ornement symbole de la marque, une créature mythique à la fois aigle impérial et papillon, une signature de pouvoir et de féminité. Fabriqués en France, dans les meilleurs ateliers reconnus par l’industrie du luxe pour leur savoir-faire exigeant, les sacs sont fabriqués en très courtes séries, entre 5 et 20 pièces. La collection iconique « AVA » et « AVA Baby » reflète le savoir-faire français unique et raffiné, mariant notre histoire et la modernité. 

 

La sélection de Masha Keja

Toutes nos autres marques

 

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,